les mots et gestes d'Alanis

dimanche 28 mars 2010

l'APN

Bonne année ! Oui, c'est mon seul (réaliste)/premier (optimiste) post de l'année! (cochez la case adéquate)

Comme promis l'an passé, nous allons parler photos et APN.

Vous avez pu le constater, je ne mets pas souvent de photos pour illustrer mes propos (je ne mets pas beaucoup de posts non plus il faut dire, ceci explique peut-être cela). Il y a pleins de raisons probables mais surtout des causes évidentes. L’APN est rarement l’amie de la bloggeuse. Elle tente de l’apprivoiser en vain, elle doit se rendre à l’évidence, c’est un animal sauvage et sournois (à l’instar du cintre de Desproges, mais c’est une autre histoire)

Pourquoi ?

Un APN, ou Appareil Photo Numérique (oui je vous le dis, parce que j’ai moi-même mis des heures à comprendre cet acronyme tant ses caractéristiques et son comportement m’orientaient vers un nom de bête quasi mythologique) un APN donc est un boitier rectangulaire, doté d’un zoom et d’un fil pour le raccorder à un PC. Il reçoit des piles ou batteries rechargeables. Bref il est fait pour nous faciliter la vie et nous donner des photos qui viendront égayer nos écrits.

Et bien non, l’APN nous pourrit chacune de nos créations, il a même une sorte de délectation à le faire. Ce n’est pas un hasard si un APN est du genre masculin, je n’y peux rien, c’est la grammaire française qui veut ça, cependant, avouez que ça tombe bien, on va pouvoir en dire du mal.

L’APN, son vrai nom c’est plutôt Ahhhh (c’est flou) ! Pourquoi (je le retrouve pas)??? Noonnn (la batterie est encore à plat)!

  • Règle numéro 1 : l’APN est la plupart du temps dé-char-gé (et maintenant que j’ai fait le rapprochement avec le genre masculin, mon post prend une autre tournure, je vais être censurée). Votre plus belle création vient de sortir de vos doigts de fée (ah non ça va pas recommencer), vous voulez immortaliser votre chef d’œuvre, vous vous précipitez sur l’appareil (tout en tentant soit de retenir le ou la porteuse de la création, en général âgé de 4 à 6 ans et totalement indifférent à votre génie soit de le faire tenir ladite création à bout de bras), vous le saisissez, l’allumez, cadrez, et là le message fatal : low battery suivi d’un noir sans appel. Contrairement à votre PC (qui lui, est l’amie de la bloggeuse), il ne vous prévient pas quelques minutes avant, non, il ne vous demande pas de le brancher sur le secteur, non, il s’éteint (un peu comme mon homme avant la fin de la première mi-temps d’un match de foot de ligue 1, il ne prévient pas, sa tête dodeline, low battery, puis pouf, s’écrase sur le canapé)

C’est pourquoi de nombreux posts sur les blogs sont en 2 parties : l’accusé de réception de finition de la création assorti de sa phrase « photos dans un prochain post car déchargé à l’heure où je vous écris ». Puis le second post avec  la photo tant attendue. Ce qui est un comble à l’heure de la programmation automatique ! Pour les fans de statistiques, sur les blogs collectifs avec défis et horaires, l’APN déchargé est la première cause de retard dans la mise en ligne. Mouais…l’a bon dos l’APN.

S’il n’y avait que ça, je pardonnerai bien volontiers à mon APN et le mettrais à l’honneur plus souvent. Mais il y a pire.

  • Règle numéro 2 : (Non content de mourir au plus mauvais moment), l’APN adore se cacher. Il peut rester caché des heures, parfois même une journée entière, ce qui provoque l’ire et le désespoir de la bloggeuse car comme on le sait pertinemment pour une couturière par exemple, une création portée par un 4 à 6 ans ne saurait survivre à une journée. Il semble cependant qu’une théorie s’est répandue sur la blogosphère : tout APN disparu le matin reparaitra le soir à l’heure où le soleil se couche, la lumière décline, ou encore la pluie se met à tomber. Bref, LE moment propice pour faire des photos de qualité.

C’est pourquoi de nouveau, vous voyez fleurir de nombreux posts doublés : un avec la photo du soir officieuse assortie des plus plates excuses de la bloggeuse, et un le lendemain matin avec la photo officielle (quand l’APN ne s’est pas déchargé pendant la nuit car bien évidemment, sinon, il vous faudra attendre une journée de plus avant enfin de vous pâmer devant la création.)

[Un truc : parfois, il est simplement caché dans les affaires de votre mari. Je ne sais pas pourquoi les hommes adorent emporter l’APN familial en déplacement. En reviennent des photos d’hôtel et de chambre, parfois, un bout de hublot avec « je te jure là au milieu en bas un iceberg », bref, de poignants souvenirs, mais j’ai pas bien trouvé encore dans quel album les mettre. Si vous avez une idée.]

Et pourtant, pourtant, l’APN récalcitrant ne l’emporte jamais contre la volonté de la bloggeuse pour illustrer ses posts  et une fois ces règles intégrées, de nombreuses photos jalonnent agrablement nos pérégrinations blogguesques.

Une bonne bloggeuse a toujours dans un dossier de son PC les photos suivantes (ou alors, elle se lève dès potron-minet pour aller chercher ce qui nourrira chaque jour son blog, et là, je l’imagine bien à plat ventre vers 7h du matin à ramper dans son jardin, ou à se faufiler sur son balcon pour saisir l’instant, sous l’œil ébahi au mieux de l’écureuil au pire de son voisin goguenard)

-          Des fleurs jaunes ou violettes en gros plan pour célébrer l’arrivée du printemps

-          Des feuilles qui tombent pour l’automne

-          Des flocons de neige pour l’hiver

-          Des photos de maillot de bain floues pour l’été (bizarre, l’APN est-il saisonnier ?)

-          Des couchers de soleil pour le soir

-          Des brumes matinales (ne sortez pas, une simple glace embuée après la douche suffira)

-          Des photos de ses voyages les plus lointains pour illustrer ses congés (chez les BP ça ne compte pas)

En plus de ces photos de bases, voici les techniques glanées sur la blogosphère pour mettre en valeur nos créations :

1.    le gros plan : ça évite de devoir ranger son salon et d’écrire sous la photo «  ne regardez pas le bazar derrière ». Que fait-on à votre avis ? Par contre le très gros plan est un jeu, pas une création. Ou alors une bande annonce, couramment utilisée pour illustrer un encours de …quelques mois.

2.    Les mosaïques : laisser croire au visiteur qu’on a fait 10 créations dans la journée alors que c’est la même prise sous 10 angles. Ça peut être aussi un jeu qui consiste à retourner sa maison pour y trouver tous les objets verts à pois bleu. Une mosaïque est du coup suivie d’une voire plusieurs photos gros plan pour des raisons évidentes.

3.    Les prises en rafale : très utiles pour les couturières qui souhaitent photographier leur progéniture portant fièrement les créations de maman. Cette fonction est en effet un excellent moyen d’échapper à une séance de cris desdits enfants pour finir avec une photo bras croisés, tête baissée, de dos, ce qui avouons-le ne met pas en valeur nos créations.

4.    Pour la cuisine, un gâteau entamé de plus de la moitié sera un gage de confiance pour les lectrices. Un gâteau entier avec en fond vos chérubins en pleurs est de la mauvaise pub.

Finalement, un APN, bien apprivoisé, peut être un formidable allié de nos blogs (je n’en dirai pas tant de mon mari)

Et vous ? Votre APN, votre meilleur ami ou votre ennemi juré ?

Posté par alanis à 22:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


dimanche 22 novembre 2009

Baptiser son blog

Un commentaire de mon précédent post m’a rappelé que je mettais la charrue avant les bœufs ou plutôt le blog avant son titre. Alors que cette étape est en effet tellement importante, un faux-pas et il vous faudra des mois pour vous débarrasser d’une image peu glorieuse. Par contre, si vous savez choisir avec discernement (ou votre meilleure amie, comme vous voudrez) votre blog est voué à devenir un must-read !

Pour vous aider à faire votre choix, voici les quelques tendances que j'ai repérées :

La branche aristo : on ne dit pas leblogdecatherine mais Mademoiselle C. . La blogosphère a vu fleurir des bouquets de Madame, Mademoiselle et autres Dame suivi d’une initiale mystérieuse, qui évoque des ambiances orientales, des époques surranées, qui nimbe de mystère son auteure et nous donne envie de la découvrir. Bon, lorsqu’à la page 2 on se rend compte que Mademoiselle T (une espionne venue du froid?) s’appelle en réalité Thérèse et habite qui plus est à 2 pas de chez vous, le soufflé retombe.

La branch’ itude : le blog est un accessoire à part entière tout comme les lunettes et le sac, il s’agit donc d’être « in ». Si vous souhaitez donner au votre un air tendance, sachez utiliser les bons termes :

Vous avez peut-être un coin de table dans le salon en bazar, 3 casiers en plastique qui déborde de tissus, un mari qui vous menace de vous saisir de votre CB, mais sur le net, vous avez un atelier. Oui Mâdame, c’est l’atelier de Mademoiselle T. qui fera de votre blog une star. Paske LeCoinCoutureAuSalondeThérèse, ça ne fait rêver personne !

La branche nature : c’est-à-dire que le titre est celui qui vous vient au moment où vous décidez de créer votre blog et que vous ne chercherez pas plus loin. Alors bien évidemment, évitez de le faire après un repas trop lourd ou une journée chez Belle maman (voire les 2, catastrophe assurée), sinon vous finirez par des titres comme MademoiselleTpasbiendutout  ou encore MademoiselleTprêteàfaireuncarnage.

La branche Zen : sur ces blogs, tout est calme, luxe et volupté. En apparence seulement. Oui, le titre est fleuri à souhait, l’ambiance est sereine, les photos floutées, quasi Hamiltoniennes. Ne vous y trompez pas, dès la souris posée, Miss T hurle aussi après les mômes qui ont fichu un sacré berdol pendant qu’elle concoctait un post feng shui (f…ch oui ! ). C’est une femme comme vous et moi.

La branche Maison dite aussi c’est moi qui l’ai fée : c’est LE titre. Utilisez « fée » et vous êtes immédiatement propulsée au firmament des blogs. Comme beaucoup sont actuellement pris et qu’il devient très compliqué de faire preuve d’originalité, je vous propose quelques titres de mon cru et je les copyright immédiatement car sur la blogosphère, c’est un peu Dallas parfois (mais ça ce sera pour un autre jour ;-) )

Il y en a pour toutes :

Institutrices : FéeTesDevoirs™

Desperate Housewife : FéeMoiplaisirRangeTaChambre™

Femme parfaite : FéeCommejedispascommejeFée™ (2 fois c’est le nirvana)

Féemoiplaisirpassemoilatélécommande™ (ah non pardon, ça c’est mon mari qui me parlait)

Et des inclassables, mais qui me faisaient plaisir !

Féecommeunrat™

DoucesFées(ses)™

Voilà, dans un prochain post, nous apprendrons à mettre en valeur nos créations grâce à l’arme fatale de la blogueuse, l’APN (qui n’est pas l’Anti Père Noël). Enfin, quand il fonctionne, qu’il est à portée de main, non déchargé…

Posté par alanis à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

vendredi 20 novembre 2009

Stratégie de blogueuse, l'âge du bronze

Il y a 3 ans déjà, j’avais écrit sur les stratégies des blogueuses pour rester au top de la blogosphère. Au fil des année, celles-ci ont évolué voire se sont perfectionnées, je mets donc à jour ma théorie (et mon blog en même temps, c'est une bonne opération !) 

Parce que le blog avant, c’était quoi ? 

Écrire, juste écrire, préparer des billets pour tous les jours y compris les vacances et jours fériés. Le quotidien, les enfants, le mariage, la vie, les animaux, la dernière expo du coin, l’aventure de la voiture en panne, l’ongle cassé, le mouton récalcitrant au balai, le premier cheveu blanc ou le dernier kilo pris, le bon vieux post était si facile à concevoir.

Alors que le blog maintenant, c’est autre chose : 

On connaissait déjà les 2 niveaux de base :

Niveau 1 (Débutant) : créer, juste créer. Mais attention, une créa par jour avec des photos, minimum 12, en mosaïque, en triptyque, en gros plan, avec des explications et des descriptifs ultra détaillés : laine TropDouce, aiguilles en polybambousynthécoton, taille 3.56, colle sans toxique de chez créezpourtrèscher, meuble de brocante, cuisine Schmidt, enfants des voisins, loués à la journée. Bref, avant de penser à écrire il faut déjà faire la liste de tout ce que l’on va utiliser, avant même de créer, il faut avoir le projet détaillé. 

Niveau 2 (Intermédiaire) : créer ET former : c’est la créa accompagnée de son tuto. Tuto photo, tuto dessin, tuto simple ou tuto pour bac +12, tuto rébus parfois, tuto l’envers, tuto l’endroit, tuto ‘bstines pour rien, de cet exercice dépendra la reconnaissance de la création et sa diffusion à travers la blogosphère : parfois le chemin interPC est plus long que prévu, où la connexion mauvaise, voire le débit trop bas, ou encore le tuto pas si clair,  car certains GRR sont arrivés au moins 6 mois après le post de création. D’où le proverbe : tuto en mai, trop tard en décembre. 

Mais maintenant, de nouveaux niveaux sont apparus :

Niveau 3 (Qualifiée) : créer, former ET faire un jeu concours : le top niveau du post viral ! Il faut un motif : l’anniversaire du blog. Ou une occasion : 100ème post. Ou cumuler les 2 : 1 an de blog et 100 commentaires (et avoir un pseudo qui commence par Z). Après, il faut un principe, le règlement. Et là, parfois ça se complique, accrochez-vous : 

1.   Lire le post concours

2.   Copier coller le post sur votre blog (Pas de blog ? a) aller sur un fournisseur de blog b) créer un  blog c) écrire quelques posts pour l'illusion d) revenir à l'étape 1)

3.   Revenir sur le blog du concours (pas mis dans les favoris ? a) ouvrir l’historique b) chercher le nom du blog c) revenir l'étape 1

4.   Laisser un commentaire (problème d'inspiration à part " je le veux ce truc" ? a) attendez quelques minutes que les commentaires commencent à arriver b) repérez un commentaire sympa c) piquez-le sans vergogne)

5.   attendre

6.   espérer

7.   zut, encore raté !

Mais non contentes d’avoir un règlement que même Maitre Renard sur Secret Story aurait renié, les initiatrices de concours ont fait du tirage au sort un art à part entière :

·       les moins habituées donnent un délai de 2 semaines pour laisser un commentaire, à la fin desquelles elles se retrouvent avec 500 pseudos à recopier sur des petits papiers, ce qui leur prend parfois toute la nuit...

·       Les plus aguerries donnent 2 heures et ont développé un logiciel ad hoc qui récupère les pseudos à chaque nouveau commentaire avec tirage aléatoire intégré (leurs enfants)

Niveau 4 (Maître) : créer…le manque : espacer les posts, supprimer les articles sans créas, laisser entendre, et…fermer le blog, changer d’adresse, disparaitre… pour reparaitre plus motivée que jamais (et reprendre le niveau 1 ;-) ).  Bon en même temps j’ai croisé des blogueuses qui se sont surpassées en la matière et qui errent sur la blogosphère à la recherche de leur audience, perdue pour de bon. 

Niveau 5 (Expert): être publié…Avis aux visiteurs 

Alors moi aussi, y a pas de raison, je veux rester à la une. 

Je lance donc un petit concours. 

Le 100ème commentaire sera récompensé.

J’ai calculé : ma moyenne étant d'1 post par an et recevant à cette occasion environ 10 commentaires(y compris celui de mon mari : t'as pensé au pain au lieu d'écrire ? ), j’ai à peu près 10 ans devant moi pour préparer mon cadeau et mon matériel, je noterai environ 1 pseudo tous les 4 mois sur ma liste. 

A moins que…Non ne faites pas ça ! Ne vous ruez pas sur votre souris pour me laisser un commentairrrrrrrrrrrrrrree !!!!!!!!!!!! 

(Bon cependant, le commentaire de Patrick Bruel ou de Georges Clooney sera immédiatement récompensé)

Posté par alanis à 22:01 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 27 octobre 2008

Premier Tuto

Rien de tel qu’un bon tuto pour se faire connaitre dans la sphère bloquesque. Un peu de pédagogie, l’envie de partager, un zeste de photos et voilà un secret de fabrication qui va parcourir des milliers de km de cables, faisant le bonheur et la joie dans de nombreux foyers .

Je me suis dis, il me faut un tuto. Ok yakatrouver...

Couture ? Que puis-je divulguer si ce n’est des trucs et astuces qui n’aideront aucune personne de plus de 10 ans (à moins d’avoir envie de régresser) ! Je peux vous faire une démo de comment je change une canette de fil, mais je doute que cette méthode qui me prend environ ¾ d’heure (selon la longueur du fil qui dépasse et du temps que je passe à rattraper le réceptacle métallique roulant à l’autre bout du salon) ne vous intéresse…

Cuisine ? Un peu de sérieux voyons, autant vous faire un itinéraire vers l'hosto direct !

Sexe ? Hum, oui bon d’accord, ce mot va me rapporter une reconnaissance immédiate…des moteurs de recherche...

Bon, alors quoi ? Je veux faire un tuto moi !

Ecriture ! Mais oui, je vais faire un tuto de post qui tape dans le mille (et non dans l’Emile). Ça je sais faire.

Matériel :

  • De bons yeux et de bonnes oreilles (lunettes et sonotone autorisés)

  • Brouillon :Un crayon et du papier (n’importe lequel, plus il est invraisemblable plus vous serez créative, dos d’addition de restos, liste de courses, paquets de céréales, recyclez vos idées !)

  • Publication : Un ordinateur et un blog / site etc (évitez la machine à écrire pour des raisons évidentes)

1. trouver un sujet par exemple : le mercredi (au hasard...)

Quel est le premier mot qui me vient à l’esprit ? Déjà !? Taxi !

Mercredi versus taxi : jusque là rien de bien drôle hein, mais attendez ça va venir (enfin j’espère, sinon à quoi se raccrocher chaque mardi soir ? hein ? ! )

Travaillons par analogie : d’un côté les termes associés au mercredi et de l’autre la terminologie taxi.

patron_1 Cliquez sur le patron pour le voir en grand. à imprimer en taille 12

Une fois cette liste établie, cherchez un titre accrocheur : notez toutes les phrases qui vous viennent en tête. Le titre peut avoir un rapport direct :

  • Le mercredi, c’est taxi !

  • Faut pas pousser maman dans le taxi

  • y-a-t-il un pilote dans le taxi ?

  • Taxi 5 : le film que vous ne verrez jamais, interdit aux célibataires sans enfants avec une vie follement intéressante le mercredi, entre musées et cafés, sans horaire, je veux revenir 10 ans en arrièreuh *

Ou alors un titre sans aucun rapport pour un effet encore plus décalé et produire une chute intéressante

  • Comment j’ai raté le bus

  • ça s'est passé un jeudi lundi dimanche la semaine dernière

3. Vous avez un titre et l’analogie. Reste à écrire. Pour cela, il faut grossir le trait (je veux dire le caractère, hein, pas la peine de reconfigurer votre taille de police d'ordi ! ).

> Mercredi : 8h30 du matin,  (6h chez les mamans d’enfants de moins de 3 ans mais ça ne compte pas, ils n’ont pas d’activités), une belle journée ensoleillée. Ah le mercredi, le temps libre, pas d’école, on traine, on….Arrrrrrhg, dans une demi-heure il faut déposer Clem  à la danse, Hugo  au judo, récupérer les enfants de la copine qui attendent à la musique, rentrer, préparer à manger, bricole de ménage, repartir chercher Clem à la danse, non au judo, non, à la danse !

Il est temps pour moi d’enfiler mon costume de Super taxi, transformer la Twingo  en monospace modulable (un rehausseur devant, un rehausseur sur le toit, des sangles) et d’aller préparer lesdits enfants.

> Voiture ok : Compteur à 0. 2 euros, 3 euros, punaise, déjà 10 euros, dépêchez vous les enfants le compteur tourne !!

> Quelle adresse déjà ?  Ah oui le judo. Vite le GPS : Hugo, c’est où déjà le judo ? Hugoooo ! Réponds quand je te parle !

> Clémentine je t’ai déjà expliquée, je peux pas emmener ta copine, c’est complet. (note mentale : Penser à acheter la boule caravane) Elle devra prendre un autre taxi. <

Vous voyez ? Ce n’est pas compliqué. Je suis certaine que vous pouvez me faire un post sympa vous aussi. Comme je suis généreuse, voici d’autres patrons qui vous aideront à vous entrainer. J’ai choisi des sujets assez inspirants...Jugez plutôt :

Tuto BM (taille unique)                                            Tuto MAC (pour expertes)

tuto_BM   tuto_MAC

* ceci est une figure de style, je n'échange pas mon taxi contre...euh contre Georges, d'accord !

Posté par alanis à 20:32 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 26 octobre 2008

R comme Rosette

octobre_159Et voici Rosette, charmant félin, période rose environ 6 ans, qui est arrivée chez nous la semaine dernière. Tissu à doudou MT

Patron trouvé ici : http://dollmaker.nunodoll.com/cat/terrycats.html

(les patrons sont en bas de la page en cliquant sur "terry cat patterns") Les images sont parlantes, le seul terme à connaitre car pas intuitif est "groins" qui signifie les aimes et donc les ovales du patron au niveau des pattes)

Bon, le R c'est fait, le C c'est fait, plus que 24 lettres...au rythme d'un par dimanche, fin de l'alaphabet le dimanche 12 avril...

octobre_167

Posté par alanis à 20:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,