Ou plus simplement : "je vous aurai prévenues "...

***

La stratégie dite de la maîtresse :

Devoirs, questionnaires, défis, concours. Cette bloggueuse a l’âme enseignante ; Elle demande, questionne, interroge (non, ne vous cachez pas au fond  de la classe, elle vous voit, oui vous qui n’avez pas répondu au questionnaire de la semaine dernière) et ramasse les copies sans relâche. Elle dissèque, distribue encouragements et louanges avec dextérité et adresse.

Et ça marche.

Allez, avouez qu’il est plus motivant de faire une mosaïque rose que de faire sa mosaïque rose de salle de bains  (excepté pour Mariaba mais elle confirme la règle ;-) ), de même qu’il est infiniment plus satisfaisant de répondre à un questionnaire concocté par un esprit léger que de tenter de rester zen à un échange avec un téléacteur fatigué vers 20h :

- madame lisez-vous tous les jours. Oui non ?

- Oui, d’accord madame, diriez-vous que vous lisez plutôt une fois par semaine 2 fois ? - Plus souvent ?

- Plus souvent, parfait madame, diriez-vous que vous lisez au moins 3 fois ?

Allez, avouez, ne sentez-vous pas cette infime mais reconnaissable poussée d’adrénaline quant au détour de votre routine  le mot « quiz / questionnaire / tests multi- réponses clignote en haut d’un post ?  Quand une photo s’accompagne de 10 questions ? Ce même trac qui vous faisait rosir lorsque votre institutrice/teur vous appelait pour réciter au tableau, ce flageolement discret de vos jambes quand vous traversiez la classe (euh non pas moâ, j’atais devant :-p )

Bref, cette stratégie est diabolique. Une fois mise en place, la blogueuse est assurée d’un succès fulgurant. En contrepartie, la bloggueuse ne devra jamais manquer de matières (sic) sous peine de se voir harceler par ses élèves/lectrices jusqu’à obtention d’un nouveau devoir.

***

La stratégie dite de la madeleine de Proust :

Ou Philippe Delerm selon si vous êtes du siècle dernier (comme moi) ou seulement du début de l’année ;-) . Cette stratégie consiste à faire ressurgir  toute votre enfance  une page?  Orangette en est la flagrante preuve ; poupée de papier à découper et à revêtir de tenues de carton. 

Cette stratégie est plus distillée et de type subliminal. Une image, une bannière suffisent parfois à une régression inconsciente et nous ramènent chaque jour sur ces blogs. Je ne citerai pas de noms, je ne veux pas allonger la liste des tombées pour l’enfance. Je reprends juste un bonbon haribo avant de poursuivre non sans avoir jeté un œil sur mon cahier de texte pour vérifier que l’encre rose pale de mon stylo plume est sèche et que je peux tourner la page. Tiens une 2CV verte. Au pays de Candy il y a toujours une petite Carrie Ingalls qui tombe en dévalant les pentes…

***

La stratégie dite du mécano :

C’est la bloggueuse des trucs et astuces en tous genres. Pour vous attirer, elle n’hésite pas à sortir une trousse à outils impressionnante : clés plates, de 12 ou à molettes, elle vous dispense de judicieux conseils pour vous perfectionner dans la création.

Stratégie redoutable dès lors qu’elle croise sa version évoluée (comme les Pokemon) j’ai nommé la bloggueuse technologique qui maîtrise vidéo et logiciels graphiques ou html comme personne.

A l’arrivée, des cours en lignes avec son et mouvement de premier ordre.  Pour elles seules de nouveaux mots sont inventés : tutos et pazapas, deux amis à garder sous le coude ou la souris. Les films s’échangent sous le manteau, les liens vers lesdits chefs d’œuvre se traquent par  tous les moyens. Une sorte de virus bienfaisant. Il se murmure qu’un  festival des tutos créatifs serait bientôt créé mais le jury reste encore secret.


Je vous vois frissonner à la lecture de cette analyse marketing de la blogosphère. Vous n’osez plus cliquer de peur d’être happée par l’une ou l’autre de ces machines à dépendre.

Heureusement, voici quelques antidotes et conseils pour contrer certains effets de la dépendance.

Par exemple, en réponse à la première stratégie, si d’aventure, vous étiez à court de produit de nettoyage de SDB, surtout ne vous précipitez pas sur Internet pour taper le mot qui changera votre perception des carreaux à jamais. Allez simplement au magasin (bio du coin, et oui on ne se refait pas, c’est ma stratégie rien qu’à moi) pour racheter le liquide précieux.

Pour endiguer la stratégie mécano :

- Abandonnez immédiatement voiture et tout autre moyen de locomotion à moteur.

- Ne passez sous aucun prétexte devant un garage

- Faites un geste intergénérationnel et sauvez le patrimoine culturel en proposant à vos ainées (d’au moins 40 ans, entendons-nous bien, la première qui me contacte, je l’étripe :o) ) de vous transmettre leur savoir en matière de trucs et astuces créatifs (et elles en ont à raconter). Reliez le livre et posez-le bien en évidence à côté de votre clavier lorsque l’envie vous démange d’apprendre à crocheter un bonnet.

Contre la Madeleine de Proust, hélas, peu d’espoir, vous serez déjà dépendante avant même de le savoir.

En suivant ces bien (faibles conseils) , vous réussirez peut-être à réduire votre dépendance blogguesque. Votre liste de liens restera raisonnable. Bien sur, vous saurez changer un pied de Mac seule et évidemment vous aurez du temps pour votre mosaïque de salle de bains y compris les joints. Votre blog sera rangé, à jour, propre aéré…

Mais la blogosphère en ressortira-t-elle grandie ?

P.S : je ris d’avance aux pauvres étudiants en école de commerce et autres cadres business qui viendront à moi au hasard de leur recherche sur la stratégie du groupe micheyear face à la délocalisation sauvage des concurrents….

Ma stratégie à moi ? elle est est simple. J'écris, je copie-colle, je publie, oups les fautes, j'édite, mince le style ne va pas, je ré-édite. Résultat un nouveau texte toutes les 10 minutes de quoi rester au top de la liste des dernières actualisations sur canalblog... ;-)) Tiens c'est une idée ça, je publie en laissant invraissemblances et fautes, je vous laisse commenter, je republie...hum, stratégie déguisée de l'instit' ça non ??? en même temps je suis fille de Et belle-fille de...