Il existe des périodes sur le net défavorables aux blogs. De ces moments dont l’on dit : mais pourquoi moi ?

5862022

Avec l'autorisation de Double P

Les va-can-ces.

Un matin, Miss B. allume son ordinateur, entame sa routine bien rodée maintenant et se prépare à poster son message quand soudain la date clignote : Mardi 08 août 2006. Soit deux jours avant le départ.

La mer, les vagues et les crustacées, elle en rêve depuis des mois bien entendu. Mais son blog, son œuvre, sa cabane au fond du net ne se nourrit ni d'air iodé ni de plages au sable fin. Non, il nécessite une attention de tous les instants, des mots, des photos et des commentatrices quotidiens. C’est à ce prix qu’il a ces si belles joues rosées et ce teint frais. Cette silhouette ferme.

Miss B se tasse sur son siège, ses yeux s’embuent et ses lèvres se mettent à trembler. Très vite cependant, elle reprend le dessus et, le choc encaissé, passe à l’action.

Qu’à cela ne tienne, elle trouvera un moyen de garde comme pour Félix ! Il doit bien exister des pensions pour blogs[1]. Mais son blog n’est pas Félix. Et Félix ira chez ses BP ( qui n’est pas synonyme de Belle Pension).

Qu’importe, d’autres idées surgissent. Une amie, oui ! Confier son blog a une amie, chargée de mettre à jour, relever le courrier, un petit coup de balai sur le clavier, quelle bonne idée !

Non, mauvaise idée, et si cette amie s’entichait de son blog, et ne voulait pas lui rendre. Ne pas prendre de risque. Réfléchir à mieux.

le distributeur automatique de nourriture bien sur ! ! Pourquoi ne pas y avoir songé plus tôt !

Préparer les messages, les photos, agrémenter d’un jeu, et le tour est joué, le blog ne s’ennuira pas pendant son absence ! Miss B arbore un grand sourire. Sauf que. Sauf qu’à deux jours de partir, il lui reste, 10 lessives à faire, un nombre proportionnel de panières de repassages puis les valises à ranger, le ménage, les courses de dernière minute et Félix à caser.

Il faut se rendre à l’évidence. Miss B doit abandonner provisoirement son blog. La mort dans l’âme, elle rédige son message d’absence :

****

Bonjour, vous êtes bien sur le blog de Miss B. Nous avons mérité de bonnes vacances [mon blog ne mérite pas ça !!!!!]  et partons du 8 au 20 août. En notre absence, ne nous oubliez pas, et surtout ne contactez personne. Vous pouvez bien entendu laisser vos messages, mon blog sera très heureux. [mon œil il va dépérirrre ! ]

****

Puis elle relit une dernière fois ses commentaires préférés, éteint son ordinateur, caresse des yeux son clavier et met la souris hors de portée du chat.

N.B. : le mari a trouvé une bien étrange valise le soir postée en embuscade  près  de la porte d’entrée. De curieuses lignes de pêche, un port au doux nom de USB et des appâts type wifi en dépasssaient.

Juste au cas où…


P.S. : dernièrement, il se murmure que certaines blogueuses organiseraient à présent leurs séjours en fonction d’une nouvelle carte : les accès à des webcafés. Par ailleurs, les conseillers voyages suivraient des formation Internet poussées. Faut-il y voir un lien ?

-         Allô ? Direction le Soleil ?  Oui bonjour, je souhaiterais réserver un gîte pour août 2007.

-         Oui madame, combien de personnes ?

-         4. Deux adultes et deux enfants.

-         Le confort du gîte ?

-         Y-a-t-il un accès Internet dans le camping ?

-         Oui mais seulement à proximité des emplacements de tente.

-         Parfait, de toute façon, les gîtes, c’est passé de mode.

-         Un emplacement alors ?

-         Oui et le débit ?

-          ??:! Le débit ? le débit d’eau ? Ne vous inquiétez pas, les sanitaires ont été ré...

-         Non la vitesse !

-         Excusez-moi ?

-         ADSL ou PAS ??????????!!!!!

-         Ah, une seconde je me renseigne. […] Désolée, madame, le haut débit arrive en 2008 dans notre commune.

-         Hum, d’accord. Annulez ma réservation. Non, mieux, prenez-la pour août 2008 ! Merci Au revoir !

-         … ?!…

[1] Pension pour blog, à méditer, il y a une niche à creuser. (sic).