Bonne année ! Oui, c'est mon seul (réaliste)/premier (optimiste) post de l'année! (cochez la case adéquate)

Comme promis l'an passé, nous allons parler photos et APN.

Vous avez pu le constater, je ne mets pas souvent de photos pour illustrer mes propos (je ne mets pas beaucoup de posts non plus il faut dire, ceci explique peut-être cela). Il y a pleins de raisons probables mais surtout des causes évidentes. L’APN est rarement l’amie de la bloggeuse. Elle tente de l’apprivoiser en vain, elle doit se rendre à l’évidence, c’est un animal sauvage et sournois (à l’instar du cintre de Desproges, mais c’est une autre histoire)

Pourquoi ?

Un APN, ou Appareil Photo Numérique (oui je vous le dis, parce que j’ai moi-même mis des heures à comprendre cet acronyme tant ses caractéristiques et son comportement m’orientaient vers un nom de bête quasi mythologique) un APN donc est un boitier rectangulaire, doté d’un zoom et d’un fil pour le raccorder à un PC. Il reçoit des piles ou batteries rechargeables. Bref il est fait pour nous faciliter la vie et nous donner des photos qui viendront égayer nos écrits.

Et bien non, l’APN nous pourrit chacune de nos créations, il a même une sorte de délectation à le faire. Ce n’est pas un hasard si un APN est du genre masculin, je n’y peux rien, c’est la grammaire française qui veut ça, cependant, avouez que ça tombe bien, on va pouvoir en dire du mal.

L’APN, son vrai nom c’est plutôt Ahhhh (c’est flou) ! Pourquoi (je le retrouve pas)??? Noonnn (la batterie est encore à plat)!

  • Règle numéro 1 : l’APN est la plupart du temps dé-char-gé (et maintenant que j’ai fait le rapprochement avec le genre masculin, mon post prend une autre tournure, je vais être censurée). Votre plus belle création vient de sortir de vos doigts de fée (ah non ça va pas recommencer), vous voulez immortaliser votre chef d’œuvre, vous vous précipitez sur l’appareil (tout en tentant soit de retenir le ou la porteuse de la création, en général âgé de 4 à 6 ans et totalement indifférent à votre génie soit de le faire tenir ladite création à bout de bras), vous le saisissez, l’allumez, cadrez, et là le message fatal : low battery suivi d’un noir sans appel. Contrairement à votre PC (qui lui, est l’amie de la bloggeuse), il ne vous prévient pas quelques minutes avant, non, il ne vous demande pas de le brancher sur le secteur, non, il s’éteint (un peu comme mon homme avant la fin de la première mi-temps d’un match de foot de ligue 1, il ne prévient pas, sa tête dodeline, low battery, puis pouf, s’écrase sur le canapé)

C’est pourquoi de nombreux posts sur les blogs sont en 2 parties : l’accusé de réception de finition de la création assorti de sa phrase « photos dans un prochain post car déchargé à l’heure où je vous écris ». Puis le second post avec  la photo tant attendue. Ce qui est un comble à l’heure de la programmation automatique ! Pour les fans de statistiques, sur les blogs collectifs avec défis et horaires, l’APN déchargé est la première cause de retard dans la mise en ligne. Mouais…l’a bon dos l’APN.

S’il n’y avait que ça, je pardonnerai bien volontiers à mon APN et le mettrais à l’honneur plus souvent. Mais il y a pire.

  • Règle numéro 2 : (Non content de mourir au plus mauvais moment), l’APN adore se cacher. Il peut rester caché des heures, parfois même une journée entière, ce qui provoque l’ire et le désespoir de la bloggeuse car comme on le sait pertinemment pour une couturière par exemple, une création portée par un 4 à 6 ans ne saurait survivre à une journée. Il semble cependant qu’une théorie s’est répandue sur la blogosphère : tout APN disparu le matin reparaitra le soir à l’heure où le soleil se couche, la lumière décline, ou encore la pluie se met à tomber. Bref, LE moment propice pour faire des photos de qualité.

C’est pourquoi de nouveau, vous voyez fleurir de nombreux posts doublés : un avec la photo du soir officieuse assortie des plus plates excuses de la bloggeuse, et un le lendemain matin avec la photo officielle (quand l’APN ne s’est pas déchargé pendant la nuit car bien évidemment, sinon, il vous faudra attendre une journée de plus avant enfin de vous pâmer devant la création.)

[Un truc : parfois, il est simplement caché dans les affaires de votre mari. Je ne sais pas pourquoi les hommes adorent emporter l’APN familial en déplacement. En reviennent des photos d’hôtel et de chambre, parfois, un bout de hublot avec « je te jure là au milieu en bas un iceberg », bref, de poignants souvenirs, mais j’ai pas bien trouvé encore dans quel album les mettre. Si vous avez une idée.]

Et pourtant, pourtant, l’APN récalcitrant ne l’emporte jamais contre la volonté de la bloggeuse pour illustrer ses posts  et une fois ces règles intégrées, de nombreuses photos jalonnent agrablement nos pérégrinations blogguesques.

Une bonne bloggeuse a toujours dans un dossier de son PC les photos suivantes (ou alors, elle se lève dès potron-minet pour aller chercher ce qui nourrira chaque jour son blog, et là, je l’imagine bien à plat ventre vers 7h du matin à ramper dans son jardin, ou à se faufiler sur son balcon pour saisir l’instant, sous l’œil ébahi au mieux de l’écureuil au pire de son voisin goguenard)

-          Des fleurs jaunes ou violettes en gros plan pour célébrer l’arrivée du printemps

-          Des feuilles qui tombent pour l’automne

-          Des flocons de neige pour l’hiver

-          Des photos de maillot de bain floues pour l’été (bizarre, l’APN est-il saisonnier ?)

-          Des couchers de soleil pour le soir

-          Des brumes matinales (ne sortez pas, une simple glace embuée après la douche suffira)

-          Des photos de ses voyages les plus lointains pour illustrer ses congés (chez les BP ça ne compte pas)

En plus de ces photos de bases, voici les techniques glanées sur la blogosphère pour mettre en valeur nos créations :

1.    le gros plan : ça évite de devoir ranger son salon et d’écrire sous la photo «  ne regardez pas le bazar derrière ». Que fait-on à votre avis ? Par contre le très gros plan est un jeu, pas une création. Ou alors une bande annonce, couramment utilisée pour illustrer un encours de …quelques mois.

2.    Les mosaïques : laisser croire au visiteur qu’on a fait 10 créations dans la journée alors que c’est la même prise sous 10 angles. Ça peut être aussi un jeu qui consiste à retourner sa maison pour y trouver tous les objets verts à pois bleu. Une mosaïque est du coup suivie d’une voire plusieurs photos gros plan pour des raisons évidentes.

3.    Les prises en rafale : très utiles pour les couturières qui souhaitent photographier leur progéniture portant fièrement les créations de maman. Cette fonction est en effet un excellent moyen d’échapper à une séance de cris desdits enfants pour finir avec une photo bras croisés, tête baissée, de dos, ce qui avouons-le ne met pas en valeur nos créations.

4.    Pour la cuisine, un gâteau entamé de plus de la moitié sera un gage de confiance pour les lectrices. Un gâteau entier avec en fond vos chérubins en pleurs est de la mauvaise pub.

Finalement, un APN, bien apprivoisé, peut être un formidable allié de nos blogs (je n’en dirai pas tant de mon mari)

Et vous ? Votre APN, votre meilleur ami ou votre ennemi juré ?